Herpès chronique : l'herpès à répétition

Sommaire

 

L'herpès est une maladie virale, contagieuse et récurrente. On parle d'herpès chronique ou encore d'herpès à répétition.

Lire l'article

Herpès chronique : en moyenne 3 rechutes par an

Une fois que l'on a été atteint par le virus de l'herpès une fois, les poussées d'herpès reviendront de façon répétitive, à intervalles courts ou longs. Dans tous les cas, il s'installe une chronicité de la maladie.

L'attitude à suivre est de toujours se faire examiner par un médecin :

  • une fois le diagnostic de l'herpès posé, il vous prescrira un médicament local et/ou oral curatif,
  • en cas de crises nombreuses, il pourra être amené à prescrire un médicament antiviral.

Le traitement permet aussi d'éviter la contagion et diminue la période durant laquelle le patient est particulièrement contagieux.

À noter : en cas d'herpès chronique et répétitif, les poussées peuvent survenir de 3 à plus de 7 fois par an.

Traitement de l'herpès à répétition : prévention

Avec le temps, on peut apprendre à éviter les situations qui vont déclencher les crises (fatigue, stress, surmenage, surexposition au soleil...).

Le médecin traitant peut prescrire au patient un traitement de l'herpès préventif qui permettra d'éviter de nouvelles poussées.

Un traitement préventif sera d'autant plus indiqué pour les publics fragiles chez qui les poussées d'herpès représentent un risque :

  • personnes immunodéprimées,
  • personnes atteintes d'une maladie grave (cancer),
  • femmes enceintes et allaitantes.

En naturopathie on recommande de :

  • renforcer le système immunitaire (entre autres en supprimant tous les facteurs de risque) ;
  • modifier l'alimentation en éliminant les produits dévitalisants (tabac, alcool, sucre, chocolat, sodas, aliments raffinés ou trop cuits, etc.) et en privilégiant des aliments vitalisants (légumes, les fruits, les crudités, les aliments bios, etc.) cuits à la vapeur ;
  • consommer de la lysine et limiter l'arginine :
    • privilégiez les œufs, légumineuses, poissons, viandes, fromages (en particulier le parmesan) et les aliments fermentés tels que la chou­croute, la soupe miso, etc.,
    • limitez le chocolat et les oléagineux (noix, noisettes, amandes, pistaches, cacahuètes et arachides).

En médecine traditionnelle chinoise (MTC), on considère que l'herpès est dû à un excès de chaleur et d’humidité du foie et de la vésicule biliaire. La prise en charge s'effectue :

  • En acupuncture pour guérir les plaies liées à l’herpès et éviter les récidives.
  • Avec la pharmacopée pour lutter contre l'aspect vent-chaleur dans les poumons et l'estomac (formule XIN YI QING FEI, boisson de magnolia pour nettoyer le poumon) et la chaleur-humidité dans le canal du foie (formule LONG DAN XIE GAN TANG, décoction de gentiane).
  • En renforçant le système immunitaire pour réduire le risque de crises récurrentes d’herpès. En ce sens, on utilise en général des plantes qui agissent aussi bien sur le système digestif que sur le poumon comme la racine d’astragale ou encore des plantes, comme le ginseng ou de la même famille comme la racine de codonopsis.

Herpès chronique : le patient peut éviter les récidives

Quelques mesures peuvent permettre à une personne contaminée par le virus de l'herpès de limiter les poussées :

  • suivre scrupuleusement le traitement prescrit par son médecin,
  • éviter le contact avec d'autres personnes atteintes du virus,
  • suivre les mesures d'hygiène nécessaires en cas de risque de contagion.

Ne pas favoriser les facteurs qui peuvent déclencher les poussées d'herpès :

  • la fatigue,
  • un choc psycho-émotionnel,
  • une alimentation déséquilibrée
  • une mauvaise hygiène de vie, etc.
Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider